Haut
Bas

CNES

Le site du Centre national d'études spatiales
  1. En Terre de Baffin, Iqaluit (ᐃᖃᓗᐃᑦ) est la plus grande ville et la capitale du Nunavut (ᓄᓇᕗᑦ), territoire fédéral au Nord du Canada. Sur le 63°45’ nord, la ville est située dans la baie de Frobisher, et son histoire est marquée par les grandes explorations, la colonisation puis la Seconde Guerre mondiale et la Guerre froide, une base militaire étasunienne étant en 1942 à l’origine de la naissance de la ville. Aujourd’hui symbole des revendications des Peuples autochtones, cette ville - capitale du territoire depuis 2001 - abrite des administrations fédérales, territoriales et municipales. Si elle ne compte environ que 7 000 habitants, elle est d’une importance géopolitique majeure dans l’occupation, le contrôle et la valorisation des immenses espaces désertiques d’un Arctique convoité sur lequel le Canada n’a de cesse de réaffirmer sa souveraineté. Enfin, elle se trouve aux premiers rangs face aux changements climatiques
  2. Agglomération de près de 12 millions d’habitants, Londres est une ville-monde qui concentre des fonctions métropolitaines de haut niveau lui assurant un rayonnement international et une forte intégration dans la mondialisation. Sa zone centrale, l’Inner London, polarise pouvoir, puissance et richesse. L’accélération du processus de métropolisation des dernières années s’y traduit par des recompositions fonctionnelles et des mutations urbaines, immobilières et sociales de grande ampleur. Les grandes opérations de régénération urbaine portées par un capital immobilier international y accélèrent la hausse des prix fonciers et immobiliers, la gentrification du centre et les phénomènes de ségrégation socio-spatiale.
  3. En Asie du Sud-Est, l’île de Bornéo - en particulier le Kalimantan oriental - a connu ces dernières décennies un vaste processus de déforestation étroitement lié aux développements de nouveaux fronts pionniers miniers, forestiers ou agricoles. Dans ce cadre général, l’essor des plantations d’huile de palme joue un rôle majeur. En effet, en Indonésie, les surfaces plantées en huile de palme passent de 5,3 à 12 millions d’hectares entre 2004 et 2018 (+ 6,7 millions ha., + 125 %), dont 5,8 millions d’hectares à Sumatra et 5 millions d’hectares à Kalimantan. Cette destruction du capital forestier pose en termes brûlants de grands enjeux ayant trait à l’alimentation, aux dynamiques environnementales et à la durabilité des modèles de croissance adoptés.
  4. Le CNES a organisé un atelier Ballons le 27 mai à Hyères pour définir un ensemble de directives avec la communauté scientifique européenne pour ses activités de ballon pendant les 5 à 10 ans suivants.